Quand vous pouvez prendre votre retraite

Une décision importante

Votre date de retraite peut avoir des répercussions énormes sur le montant de votre rente mensuelle. Si vous prenez une retraite anticipée, votre rente est réduite pour les deux raisons suivantes :

  1. vous ne travaillerez pas aussi longtemps; ainsi, les cotisations totales utilisées pour calculer votre rente seront moins élevées; et
  2. votre rente sera versée pendant une période plus longue; il faut donc réduire les paiements pour conserver la même valeur.

Pour recevoir une rente du RRFAEC, vous devez d’abord cesser de travailler pour tous les employeurs cotisants, à moins d’avoir plus de 71 ans.


À l’âge de 65 ans

Vous pouvez partir à la retraite et avoir droit à votre rente intégrale le premier du mois suivant votre 65e anniversaire de naissance.


Avant l’âge de 65 ans

Étant donné que tout le monde ne veut pas (ou ne peut pas) travailler jusqu’à l’âge de 65 ans, il est possible de partir à la retraite et d’obtenir une rente réduite dès l’âge de 55 ans. En vertu de cette option, votre rente est calculée de la même façon qu’à l’âge de 65 ans, mais elle est réduite en permanence de 6 % pour chaque année précédant votre 65e anniversaire (½ % par mois).

Retraite avant l’âge de 65 ans – exemple

Geneviève a un conjoint et choisit l’option « rente de conjoint de 60 % ». En vertu de cette option, les mensualités de Geneviève s’élèvent à 400 $ si elle prend sa retraite à 65 ans. Si Geneviève décide de partir à la retraite cinq ans plus tôt, soit à l’âge de 60 ans, sa rente sera réduite en permanence de 6 % par année. Voici comment ce calcul est effectué :

La rente de Geneviève serait réduite de 30 % (5 ans x 6 % = 30 %).

Si Geneviève part à la retraite 5 ans à l’avance, sa rente mensuelle sera réduite en permanence de 120 $ par mois (400 $ x 30 % = 120 $).

Comme elle part à la retraite 5 ans à l’avance, Geneviève recevra une rente mensuelle viagère de 280 $ à compter de l’âge de 60 ans (400 $ – 120 $ = 280 $).

Cette rente sera payée à Geneviève pour le reste de ses jours et elle prévoit le versement de 60 % de sa rente à son conjoint si elle décède en premier. Autrement dit, si Geneviève décède, la somme de 168 $ (280 $ x 60 % = 168 $), soit 60 % de sa rente, continuera d’être versée à son conjoint pendant le reste de ses jours.

Il est très important de vous rappeler que les réductions pour retraite anticipée sont calculées en fonction de votre âge au début du versement de la rente, et non à la date où vous cessez de travailler. Plus vous êtes proche de votre 65e anniversaire, plus la réduction pour retraite anticipée sera faible.


Après l’âge de 65 ans

Par contre, étant donné que tout le monde ne veut pas (ou ne peut pas) partir à la retraite à l’âge de 65 ans, vous avez aussi l’option de retarder votre départ de la vie active. Dans ce cas, les cotisations continueront d’être versées comme à l’habitude et votre rente continuera de s’accumuler. En vertu des règles fiscales actuelles, vous devez commencer à recevoir votre rente au plus tard le 1er décembre de l’année où vous atteignez l’âge de 71 ans, même si vous travaillez toujours.


Travailler pendant la retraite

En vertu de la législation de retraite actuelle, vous ne pouvez pas à la fois recevoir une rente et accumuler des prestations de retraite du même régime.

Si vous partez à la retraite et retournez au travail avant l’âge de 65 ans :

Après avoir accumulé 975 heures de travail (ou moins, selon votre convention collective), vous devez cesser de toucher vos versements de rente mensuels, et vous et votre employeur devez commencer à cotiser au régime.

Si vous partez à la retraite et retournez au travail à l’âge de 65 ans ou par la suite :

En vertu de leur convention collective, certains employeurs doivent cotiser directement à votre propre compte de REER plutôt qu’au RRFAEC, si vous partez à la retraite et retournez au travail après l’âge de 65 ans. Cela vous permet d’accumuler des cotisations sans devoir cesser de recevoir votre rente. En vertu de ce mécanisme, vous n’avez pas le droit de verser des cotisations autonomes au régime. Rappelez-vous toutefois que cette option est seulement offerte aux participants dont la convention collective le permet.

Cela dit, dans la plupart des cas, si vous partez à la retraite et retournez au travail à l’âge de 65 ans ou par la suite, vous avez deux options :

Option 1 : continuer à recevoir votre rente mensuelle et ne pas participer de nouveau au régime (vous n’accumulerez aucune prestation de retraite additionnelle de votre nouvel employeur); ou

Option 2 : cesser de recevoir votre rente mensuelle après avoir accumulé 975 heures de travail (ou moins, selon votre convention collective), et commencer à cotiser au régime, de concert avec votre employeur.

Travailler pendant la retraite – exemple
Anne est une personne soignante qui a pris sa retraite à l’âge de 65 ans. Après avoir passé deux années à la retraite et reçu sa rente, Anne décide de reprendre le travail. Deux options s’offrent alors à elle :
  1. Anne peut continuer de recevoir sa rente mensuelle. Dans ce cas, elle ne peut pas adhérer de nouveau au Régime. Elle continuera donc de recevoir sa rente comme avant et n’accumulera aucune prestation de retraite additionnelle.
  2. Anne peut cesser de recevoir sa rente mensuelle après avoir accumulé 975 heures de travail. Elle pourra alors adhérer de nouveau au Régime et accumuler des prestations de retraite additionnelles pendant qu’elle travaille. Lorsqu’elle sera prête à quitter la vie active de nouveau, sa rente sera recalculée en fonction des cotisations additionnelles qui ont été versées au Régime pendant sa nouvelle période de travail.
Pour prendre sa décision, Anne doit tenir compte des facteurs suivants :
  • Le nombre d’heures qu’elle travaillera
  • Combien de temps elle compte travailler
  • Le montant de rente auquel elle renonce
Option Facteurs à considérer
1. Continuer de recevoir la rente mensuelle + NE PAS accumuler de nouvelles prestations de retraite
  • La hausse combinée du revenu de travail et du revenu de retraite d’Anne pourrait entraîner l’augmentation de l’impôt sur le revenu payable.
2. Cesser de recevoir la rente mensuelle + accumuler de nouvelles prestations de retraite
  • Les nouvelles prestations de retraite qu’Anne accumulera seront-elles supérieures au montant auquel elle renonce en cessant de recevoir sa rente mensuelle actuelle?
  • Est-ce avantageux pour Anne de cesser de recevoir sa rente mensuelle actuelle afin de pouvoir accumuler de nouvelles prestations de retraite?

Avant de prendre cette décision, examinez vos options avec soin. Ce n’est peut-être pas avantageux de mettre fin à vos versements de rente (option 2) et de renoncer à des centaines (voire des milliers) de dollars en revenu de retraite si vous retournez au travail et accumulez une très petite rente additionnelle de votre nouvel employeur. Si vous avez des questions ou désirez obtenir plus de renseignements sur les options offertes, veuillez communiquer avec l’Administration du régime.

Connexion des fiduciaires Confidentialité Modalités d’utilisation